Site Médiathèques

 
 

La bibliothèque municipale au XXème siècle

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favorisEnvoyer cette page à un amiImprimer ce document.
L'histoire des collections patrimoniales, toujours en mouvement, se prolonge au XXème siècle, notamment par l'installation de la bibliothèque municipale d'Albi dans l'hôtel particulier de Rochegude ainsi que par de nombreux dons et legs.

Médiathèque d'Albi - MS 224 - Mort à créditVoir l'image en grand Mort à crédit, folio 168, Ms 224

Enregistrer

La fusion

Médiathèque d'Albi - RES ROCH MS 108Voir l'image en grand Inventaire général, folio 1, Ms Roch 108
Prosper Masson est nommé responsable des bibliothèques municipales en 1901, et conservateur de la bibliothèque Rochegude en 1905. Il le restera jusqu'en 1935.

À partir de 1908, la bibliothèque municipale d'Albi est installée à l'hôtel particulier de Rochegude, de style Louis XIII, situé dans le parc du même nom. Au total, la bibliothèque comprenait 12 301 volumes qui furent répartis en 4 salles :

• salle Lapérouse : 2591 volumes ;
• salle Anne d’Autriche : 2812 volumes ;
• salle de Rochegude : 2082 volumes ;
• salle Raynouard : 4816 volumes.

Prosper Masson réalise donc en 1909 la réunion physique des trois bibliothèques de la ville installées jusqu’alors au palais épiscopal de la Berbie (la bibliothèque municipale, collections historiques), à l’hôtel de ville (la bibliothèque populaire), et dans l’hôtel Rochegude (la bibliothèque Rochegude). Les trois bibliothèques garderont leur identité. Sous impulsion de leur bibliothécaire, elles vont connaître un succès croissant.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les dons et legs

Tout au long du XXème siècle, de nombreux ouvrages contribuent à l'enrichissement des collections.

Médiathèque d'Albi - RES C 0114Voir l'image en grand La divine comédie, page de titre, RES C 114• La Société des Amis de la Bibliothèque d'Albi (SABA), fondée en 1921, a permis la constitution dans les années 1920 d'un fonds de bibliophile contemporaine qui fut régulièrement enrichi. Ainsi, dans les années 1960, elle fit don de La Divine Comédie, illustrée par Salvador Dali ; de La Brière, texte de Toesca avc les burins de Laboureur ; de l'Eloge de Yves Brayer, par Jean Bouret, aux éditions Brucker, orné de lithographies originales de Yves Brayer, avec dédicace de l'artiste ; et des Affiches originales des maîtres de l'Ecole de Paris, ouvrage retenu dans la sélection des « 50 meilleurs livres de l'année ». Une lettre de Lacordaire, écrite à Sorèze en 1860 a également été offerte à la bibliothèque. Par ailleurs, la SABA a fait restaurer la très belle reliure du XVIIIe siècle qui recouvre les gravures du Sacre de Louis XV, et offert à la bibliothèque une mosaïque de laine de l'artiste tarnais Fabrice, destinée à l'annexe Jules-Ferry.

• De nombreux legs sont enregistrés, comme celui d’Alfred Caraven-Cachin en 1903 composé d'ouvrages d’histoire naturelle et d’archéologie (dont l’Herbier du Tarn en 77 volumes in-folio actuellement déposé à l’Institut de botanique de l’université de Montpellier) ; ou celui du sénateur du Tarn, Hippolyte Savary, en 1925 (droit, économie, histoire, géographie, langues, littérature, religion).

• Le legs Laffont, collection musicale, cédé en 1942 par la veuve d'un professeur de musique au lycée Lapérouse, qui avait été également directeur de l'Harmonie municipale.

• Un don majeur est effectué en 1969 par le libraire Pierre Laleure d’Ambialet qui propose à Paule Masson deux lettres manuscrites de Louis-Ferdinand Céline, et le tapuscrit de Mort à crédit annoté par l’auteur.

• La bibliothèque conserve quelques manuscrits du navigateur Jean-François de Lapérouse (1741-1788).

• Un fonds Pierre Benoît (1886-1962) est constitué à la suite des dons effectués par ses sœurs dans les années 1960.

• Le fonds Louisa Paulin (1888-1944), poétesse de langue d’oc.

• Le fonds de correspondance de Maurice de Guérin (1810-1839) et sa sœur Eugénie (1805-1848).

• La bibliothèque conserve quelques reliures de l'atelier Jalby, en activité entre 1870 et 1950, et réputé pour ses dorures : le fondateur, Pierre Jalby, s’était installé rue Sainte-Cécile vers 1870 ; son fils Charles avait repris l'activité de son père vers 1900 ; le fils de Charles, Edmond, lui avait succédé en 1924 mais la raréfaction de clientèle l'avait contraint à fermer vers 1949.

Enregistrer

La médiathèque Pierre-Amalric

Médiathèque d'Albi - RES INC 351Voir l'image en grand Decisiones Rotae romanae, folio17, RES Inc 351
Ainsi, les collections patrimoniales restèrent près de 100 ans à l’hôtel Rochegude, jusqu'à l’ouverture de la médiathèque Pierre-Amalric inaugurée en 2001. Implanté au centre-ville d'Albi dans le vallon de Merville, dans le quartier des Cordeliers, ce bâtiment pensé par l'architecte Pierre Brunerie a la forme d'un embarcadère à cinq niveaux dont l'accès s'effectue par un parvis.

Pierre Amalric (1923-1999), ophtalmologue albigeois, passionné d’histoire et de géographie, avait fondé en 1966 l'« Association de sauvegarde du Vieil Alby », et en 1983 l'« Association Lapérouse Albi-France » (il a été en 1988 l'initiateur de la création des espaces muséographiques consacrés à Lapérouse à Albi et à Sidney).

Il était enfin et surtout un bibliophile insatiable et averti. Président de la Société des Amis des bibliothèques d’Albi (SABA), il avait, dans son hôtel particulier, constitué une bibliothèque personnelle de quelque 25.000 volumes anciens, rares et précieux. Il offrit à la bibliothèque municipale de Rochegude un incunable.

Enregistrer

Enregistrer


Partager cet article |
Communauté d'agglomération de l'Albigeois

Médiathèque Pierre-Amalric

Tél : 05 63 76 06 10

Médiathèque d'Albi-Cantepau

Tél : 05 63 76 06 50

Médiathèque de Saint-Juéry

Tél : 05 63 76 06 49

Médiathèque de Lescure d'Albigeois

Tél : 05 63 76 06 48

Partenaires